Un récit chuchoté au casque
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Pour deux voix, dont une au chant, et une guitare.
Printemps 2008



On découvre ce texte comme on entre chez quelqu’un qui vous invite à dîner. On commence par échanger avec légèreté, à parler de tout et de rien, on prend des nouvelles du temps et de la vie. On se sent protégé par les murmures d’une maison de campagne, par les bruits et les odeurs de cuisine. On déguste un verre de vin, on dit "tchin" ou "santé" ou "à la tienne", on parle d’écriture, de solitude, de politique, d’une mouche aussi... Et quand on rentre chez soi, on se souvient qu’il s’agissait de Marguerite Duras... D’un livre... On enlève les casques audio, on dit au revoir au récitant, au chanteur, au guitariste et on sort de la salle... On rallume son portable et on appelle quelqu’un pour l’inviter à dîner, juste pour prolonger le moment, juste pour en parler...

Extrait du texte : « Je crois que c’est ça que je reproche aux livres, en général, c’est qu’ils ne sont pas libres. On le voit à travers l’écriture : ils sont fabriqués, ils sont organisés, réglementés, conformes on dirait. Une fonction de révision que l’écrivain a très souvent envers lui-même. L’écrivain, alors il devient son propre flic. J’entends par là la recherche de la bonne forme, c’est-à-dire de la forme la plus courante, la plus claire et la plus inoffensive. Il y a des générations mortes qui font des livres pudibonds. Même des jeunes : des livres charmants, sans prolongement aucun, sans nuit. Sans silence. Autrement dit : sans véritable auteur. Des livres de jour, de passe-temps, de voyage. Mais pas des livres qui s’incrustent dans la pensée et disent le deuil noir de toute vie, le lieu commun de toute pensée. (...) »

Marguerite Duras (1914-1996), écrivain et dramaturge française, se distingue par la diversité de ses activités. Elle renouvela le genre romanesque et bouscula les conventions théâtrales et cinématographiques comme dialoguiste, scénariste et réalisatrice. Ce fut une femme profondément engagée dans les combats de son temps. Chez elle, rue Saint-Benoît à Paris, s’est réuni depuis la résistance jusqu’aux années 60, un groupe d’intellectuels révolutionnaires qui n’a cessé d’opposer certains principes de subversion et d’insoumission à l’égard de tous les pouvoirs existants, tentant d’intervenir dans la chose publique pour manifester leur opposition à ce que le cours des choses avait d’inacceptable à leurs yeux. Dionys Mascolo, Edgar Morin, Claude Roy et François Mitterrand, entre autres, en ont fait partie.
"On les retrouve, on les a retrouvés à tous les tournants, c’étaient des tempéraments et des caractères généreux qui épousaient les grandes causes, comme en plus ils avaient un très grand talent d’expression, ils méritent d’intéresser votre génération." écrivait François Mitterrand.

Le texte est publié aux éditions Gallimard Folio. Vous pouvez vous procurer ce livre en ligne à la Librairie Ombres Blanches ou vous le procurer à Pau à la Librairie Tonnet


EN (SA)VOIR + :

Toutes les Petites Formes :
www.ecrireunmouvement.com/petitesformes
Quand on organise un festival : Le Printemps des poètes à Pau :
www.ecrireunmouvement.com/printempsdespoetes
Voir la rubrique sur les manifestations exceptionnelles :
www.ecrireunmouvement.com/evenements
Lien pour accéder directement à cette page :
www.ecrireunmouvement.com/duras







AU SUJET DES PETITES FORMES / CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES :
Les "Petites Formes" sont des pièces adaptables à tout type d’espace : appartements, cafés, librairies, bibliothèques, musées, universités, cinémas, plein air. Certaines d’entre elles peuvent aussi être présentées sur scène.
Les "Petites Formes" sont techniquement autonomes. En effet, ces projets sont dotés d’une scénographie modulable, comprenant la lumière, le son ainsi que les assises pour les spectateurs.
Les "Petites Formes" sont des mises en scène de textes contemporains combinant selon les propositions la danse, la vidéo et la musique live.
Les "Petites Formes" peuvent être chuchotées au casque ou déclamées (avec instruments acoustiques) ou encore sonorisées (type concerts de musique amplifiée).

ÉQUIPE ARTISTIQUE :
Conception et Mise en scène : Thierry Escarmant / Texte : Gilbert Traïna / Musiciens et compositeurs : Ryan Kernoa (Guitare), Frédéric Jouanlong (Chant), Habillage sonore : Gilles Lahonda / Scénographes : Vanessa Caque, Maria Javaloyes / Constructeurs : Karl Sainsot, Thierry Hausseguy / Sons off : Vanessa Caque et Thierry Hausseguy / Et la participation lors de la première version de cette création de : Lucile Guin (Danse), Yui Mitsuhashi (Danse), Fanny Avram (Texte), Thierry Escarmant (Texte), Thierry Hausseguy (Habillage sonore & Régie)
Contacter quelqu’un : www.ecrireunmouvement.com/contact


PARTENAIRES :
Production : Écrire un Mouvement - Enfin le Jour / Co-Production : La Centrifugeuse (Service Culturel de l’Université de Pau) / Partenaires : Ville de Pau / Conseil Général des Pyrénées Atlantiques / Conseil Régional d’Aquitaine / Ministère de la Culture - DRAC Aquitaine / Soutiens : École Supérieure des Arts et de la Communication (Pau) / La cumamovi (Pau).

La première de cette création eu lieu au Théâtre de la Maison de l’Étudiant (Pau) dans le cadre d’un festival en hommage à Marguerite Duras (Rubrique Événement), et recréée dans sa version définitive en Mars 2008 lors du printemps des poètes à la Librairie Tonnet (Pau).


ARCHIVES 2009
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Le vendredi 9 Octobre 2009 à 18h30
Un récit chuchoté au casque
À la Médiathèque d’Hasparren (64)
Pour deux voix, dont une au chant, et une guitare
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Le 3 Juin 2009 à 00h00
Version pièce radiophonique
Sur France Musique dans Tapage Nocturne
L’émission de Bruno Letort
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Le 27 mai 2009 à 18h
Un récit chuchoté au casque pour deux voix, dont une au chant, et une guitare.
Médiathèque de Cambo les Bains (64)
Version Live
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Le 9 mars 2009 à 20h30
Un récit chuchoté au casque pour deux voix, dont une au chant, et une guitare.
Chez Jean-Lou Caumont / Pau
Un printemps des poètes à Pau / 2éme édition
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Le 3 mars 2009 à 20h00
Un récit chuchoté au casque pour deux voix, dont une au chant, et une guitare.
Chez Jacky Bert / Pau (Avant-Première)
Un printemps des poètes à Pau / 2éme édition
ARCHIVES 2008
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Dimanche 13 avril 2008 à 11h & 14h15
Lecture chuchotée au casque (Texte / Musique / Chant)
Au Centre Culturel de la Courée / Collégien (77090)
Mise en lecture de Thierry Escarmant
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Jeudi 13 Mars / 16h01 / Durée : 30’
Lecture chuchotée au casque (Texte / Musique Live / Chant)
Cinéma Le Mélies / 64000 Pau
FESTIVAL : Printemps des poètes
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Samedi 8 Mars / 17h02 / Durée : 30’
Lecture chuchotée au casque (Texte / Musique Live / Chant)
Bibliothèque Square Lafon / 64000 PAU
FESTIVAL : Printemps des poètes
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Samedi 8 Mars / 11h03 / Durée : 30’
Lecture chuchotée au casque (Texte / Musique Live / Chant)
Librairie Tonnet / 64000 Pau
FESTIVAL : Printemps des poètes
ARCHIVES 2006
Quelqu’un dit : ÉCRIRE de Marguerite Duras
Mardi 4 Avril / 19h15 et 20h
Lecture chuchotée au casque (Préfiguration)
Au théâtre de la Maison de l’étudiant / 64000 Pau
FESTIVAL : Hommage à Marguerite Duras


LA COMPAGNIE & THIERRY ESCARMANT :

Thierry Escarmant est chorégraphe, metteur en scène et auteur de textes pour la scène. Il assume la direction artistique d’Écrire un Mouvement, une compagnie implantée à Pau depuis 1989 au sein de laquelle il réalise ses projets. Il propose sous l’intitulé ‘‘Un Théâtre du Corps’’ des pièces combinant la danse, le texte et l’image. Le corps en termes d’implication et d’engagement est central dans ses projets, qu’il s’agisse du rapport à la danse, au texte, à la musique ou à la vidéo.

Thierry Escarmant envisage les manifestations publiques comme un moyen permettant d’ouvrir des espaces de rencontres, d’échanges et de questionnements. Il s’agit pour lui d’interagir et d’entretenir un dialogue avec la cité dont l’enjeu est le partage et la construction de valeurs. La volonté étant d’aiguiser un rapport d’attention au monde, une vigilance à l’aune de la vulnérabilité humaine.

En ce sens, au-delà des créations et de la dimension poétique, l’intention serait d’écrire un mouvement en tant qu’action collective. C’est cette dimension qui l’a conduit à s’impliquer dans la création du ‘‘Festival le Grain de la Voix’’ puis dans la fondation d’une Maison de la Poésie et des Écritures Contemporaines à Pau.

Écrire un Mouvement, c’est aussi un espace de travail, mis à disposition par la Ville de Pau, ponctuellement ouvert aux projets d’autres artistes et structures culturelles, pour des résidences de création ou des représentations.



CRÉATIONS :
Déjà si loin / 2000 (Texte / Danse) - Parlez-moi / 2002 (Texte / Danse / Vidéo) - Quelqu’un / Solo pour Gilbert Traïna / 2003 (Texte / Danse / Vidéo) - N’ayons l’air de rien / 2004 (Danse) - 4.48 Aphone, avec Christophe Rocher, Michel Doneda et Xavier Hayet / 2005 / (Danse / Musique improvisée) - 4.48 Psychose / Texte de S. Kane, avec Akosh S. et Ryan Kernoa / 2005 (Texte / Danse / Video / Musique Live) - Alpha / 2007 (Texte / Danse / Musique live) - Beta / 2007 (Texte / Danse / Musique live) - Pour rire Pour passer le temps / 2009 (Corps et Voix) - Qu’avez-vous vu ? / Co-signée avec Manon Avram / 2012 (Danse / Texte / Images) - Quand je serai(s) grand. / 2013 (Jeunes Publics - Danse / Texte / Vidéo) - Un3Mars1996 / Co-signée avec Manon Avram / 2014 (Danse / Texte / Images).



PETITES FORMES & LECTURES : (Mêlant Danse et Musique Live selon les projets)
Écrire de Marguerite Duras / Récit - L’œil se scrute de Charles Juliet / Poésie - Ce qui s’appelle crier de Joris Lacoste / Pièce radiophonique - De l’impossibilité & Froid des limites d’Antonio Gamoneda / Poésie - Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman / Récit - L’eau Mate & Elena de Bernard Manciet / Nouvelle - Éclisse de Jacques Dupin / Récit - L’homme assis dans le couloir & Le square & La vie matérielle de Marguerite Duras - Cadavres, si on veut de Didier-Georges Gabily / Article de presse - Le testament de Vanda de Jean-Pierre Siméon / Théâtre.



CRÉATIONS LORS DE WORKSHOPS :
Le temps et la Chambre / Botho Strauss avec l’école de danse HD (2002) - Assez, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2003) - N’ayons l’air de rien, avec les étudiants de l’École Supérieure des Arts de Pau (2004) - Leçon inaugurale de Roland Barthes avec les élèves de l’école de danse HD (2004) - L’air de rien avec les jeunes musiciens du GAM au Musée des Beaux Arts de Pau (2004) - Qu’en pensez-vous ?, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2004) - Le progrès, une idée morte ?, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2005) - Ouvrons les Guillemets, avec des étudiants de l’Université de Pau (2006) - Gamma, avec les lycéens de l’option cinéma du Lycée de Vierson (2007) - Gamma, avec les étudiants de l’École Supérieure des Arts de Pau (2008)



QUELQUES COLLABORATIONS AVEC D’AUTRES ARTISTES ET ÉQUIPES :
Musiciens : Michel Doneda, Christophe Rocher, Akosh Szelevenyi, Xavier Hayet, Ghislain Jantroy, les groupes Kourgane ou Man - Arts Urbains : Stany Cambot (Échelle Inconnue / Rouen), Gabi Farage (Bruit du Frigo / Bordeaux) - Théâtre : Francis Sourbié (Cie Théâtre de Novembre / Paris), Kristian Frédéric (Cie Les arts qui bougent / Bayonne) - Danse : Manon Avram (Collectif KO.COM / Marseille)



CRÉATIONS CO-SIGNÉES AVEC RICHARD CAYRE :
Danse pour Léonor Fini, (1992) / Les Auréoles Imprécises (1993) / Ordalie par les roses (1994) / Hostia (1995) / Le bal des ardents (1996) / Tout va bien (1997) / Noces (1998) / Français, encore un effort (1999) / Antigone à la plage (1999).