Une création chuchotée au casque (Texte / Musique Live / Danse)
ALPHA
ou Quelqu’un écoute à l’oreille de quelqu’un d’autre
Automne 2007


Au centre de l’espace : Un plan d’eau. À l’intérieur : Un corps, étendu sur le dos, un goutte à goutte au-dessus du visage. De part et d’autre : un musicien et un récitant. Autour, une quarantaine de personnes reliées au dispositif par des casques audio. Face à l’immersion lente du corps, l’immersion sonore : entre souffles chorégraphiés et bruissements de syllabes, entre l’impact de l’eau sur la peau et ceux des doigts ou d’un archet sur une guitare.





Après plus d’une quinzaine d’années de créations pour la scène, je souhaitais avec ALPHA questionner ma pratique et proposais à cette fin de quitter les plateaux et les configurations théâtrales classiques, c’est-à-dire frontales. L’objectif visé : mesurer l’incidence des espaces de représentation sur la forme et l’écriture des objets poétiques. Et ce, en termes de structure et de syntaxe du récit, de dramaturgie, ou dans les différentes façons d’aborder le texte, le corps, la musique ou de la vidéo.
C’est ainsi qu’auront été définis, pour ALPHA, la situation scénique et le mode de relation aux spectateurs. A savoir, un bassin d’eau de 9 m2 autour duquel se trouvent un public équipé de casque audio, avec la présence de trois protagonistes à moins d’une trentaine de centimètres. C’est aussi ce qui aura conduit le choix d’une partition musicale interprétée en direct et faisant partie intégrante de cette création.

Côté danse, à l’opposé des partitions chorégraphiées ces dernières années, le mouvement débute à l’endroit même où le contrôle et la maîtrise disparaissent : les réflexes, les mouvements de la respiration, les réactions de la peau. Les calligraphies corporelles naissent de là, de cet endroit où le geste est délivré à la fois de la volonté et de ce qu’il tenterait d’exposer. De plus, la danseuse est équipée d’un micro buccal permettant de percevoir ses plus infimes mouvements.

Côté texte, plusieurs récits s’entremêlent et tentent d’ouvrir un espace poétique où l’entendement serait suspendu. L’introduction l’annonce clairement : « La vie échappe au théâtre parce qu’il s’agit d’un événement sans auteur. Et c’est précisément çà que le théâtre cherche à vaincre vainement : cette différence fondamentale avec n’importe quelle autre tragédie : l’absence de sens. ». S’ensuit la lecture du scénario d’un film dont on découvre, en milieu de pièce, que les personnages principaux sont les personnes réunies autour du dispositif. La voix du récitant, combiné aux sons des souffles de la danse et aux cordes de la guitare, dessinent une partition sonore complexe et d’une rare sensualité étudiée pour l’écoute au casque.

Les textes d’ALPHA et BETA sont issus d’un même manuscrit inachevé de Thierry Escarmant intitulé « Un retour de flamme sur les yeux grands ouverts ». Les extraits, une fois sélectionnés, ont été réécrits durant les répétitions en vue d’être d’orallisés et en fonction des spécificités dramaturgiques de chacun de ces deux projets.



EN (SA)VOIR + :

• Commander un DVD de l’une de nos créations
• Nos partenaires projet par projet : www.ecrireunmouvement.com/partenaires
• La Centrifugeuse : http://mde-culture.univ-pau.fr
• Les Grandes Traversées : www.lesgrandestraversees.com
• Accéder directement à cette page : www.ecrireunmouvement.com/alpha





CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES :

• Durée : environ 1h

• Prévu pour tout type d’espace d’au moins 50 m2
• Représentation idéale sur scène avec les spectateurs au plateau
• Jauge limitée à 38 personnes (Possibilité de 2 représentations consécutives avec 1h d’entracte.)
• Dispositif technique audio entièrement autonome.
• Hors tournée, une journée de montage la veille de la représentation est nécessaire.
• Fiche technique détaillée et plan téléchargeable : www.ecrireunmouvement.com/alpha-ft.pdf



ÉQUIPE ARTISTIQUE :
Conception, mise en scène, texte et chorégraphie : Thierry Escarmant / Interprétation et composition musicale : Ryan Kernoa / Récitants et Danses : Julie Dardey, Gilbert Traïna et, selon les représentations en voix hors-champ ou en voix off : Fanny Avram / Scénographie : Gisèle Trembleau / Construction : Karl Sainsot / Costumes : Agnès Noden / Régie Générale et Lumières : Jean-Pierre Legout / Sonorisation : Gilles Lahonda / Régie Plateau : Frédérique Barrère / Graphiste : Jean-Marc Saint-Paul.
Contacter quelqu’un : www.ecrireunmouvement.com/contact


PARTENAIRES :
Production : Écrire un Mouvement - Enfin le Jour / Co-Production : La Centrifugeuse (Service Culturel de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour) / Soutien : Les Grandes Traversées (Bordeaux) / Partenaires : Ville de Pau / Conseil Général des Pyrénées Atlantiques / Conseil Régional d’Aquitaine / Ministère de la Culture - DRAC Aquitaine / Centre de Musiques Actuelles AMPLI (Pau).

Alpha fût créée en octobre 2007 lors du festival ‘‘Pour regarder sur les côtés’’ (La Centrifugeuse)



ARCHIVES 2008
ALPHA
17 Janvier 2008 / 19h30 & 22h45
Pour 38 casques audio / Texte / Musique Live / Danse
aux Festival 30’30" / Rencontres du Court / Bordeaux
ou Quelqu’un écoute à l’oreille de quelqu’un d’autre
ALPHA
Dimanche 13 Janvier 2008 / 16h & 18h30
Pour 38 casques audio / Texte / Musique Live / Danse
au Studio Henri IV / Pau
ou Quelqu’un écoute à l’oreille de quelqu’un d’autre
ARCHIVES 2007
ALPHA
Mardi 09 Octobre 2007
Pour 40 casques audio / Texte / Musique Live / Danse
à La Centrifugeuse / Campus de PAU
Première représentation de cette création







LA COMPAGNIE & THIERRY ESCARMANT :

Thierry Escarmant est chorégraphe, metteur en scène et auteur de textes pour la scène. Il assume la direction artistique d’Écrire un Mouvement, une compagnie implantée à Pau depuis 1989 au sein de laquelle il réalise ses projets. Il propose sous l’intitulé ‘‘Un Théâtre du Corps’’ des pièces combinant la danse, le texte et l’image. Le corps en termes d’implication et d’engagement est central dans ses projets, qu’il s’agisse du rapport à la danse, au texte, à la musique ou à la vidéo.

Thierry Escarmant envisage les manifestations publiques comme un moyen permettant d’ouvrir des espaces de rencontres, d’échanges et de questionnements. Il s’agit pour lui d’interagir et d’entretenir un dialogue avec la cité dont l’enjeu est le partage et la construction de valeurs. La volonté étant d’aiguiser un rapport d’attention au monde, une vigilance à l’aune de la vulnérabilité humaine.

En ce sens, au-delà des créations et de la dimension poétique, l’intention serait d’écrire un mouvement en tant qu’action collective. C’est cette dimension qui l’a conduit à s’impliquer dans la création du ‘‘Festival le Grain de la Voix’’ puis dans la fondation d’une Maison de la Poésie et des Écritures Contemporaines à Pau.

Écrire un Mouvement, c’est aussi un espace de travail, mis à disposition par la Ville de Pau, ponctuellement ouvert aux projets d’autres artistes et structures culturelles, pour des résidences de création ou des représentations.



CRÉATIONS :
Déjà si loin / 2000 (Texte / Danse) - Parlez-moi / 2002 (Texte / Danse / Vidéo) - Quelqu’un / Solo pour Gilbert Traïna / 2003 (Texte / Danse / Vidéo) - N’ayons l’air de rien / 2004 (Danse) - 4.48 Aphone, avec Christophe Rocher, Michel Doneda et Xavier Hayet / 2005 / (Danse / Musique improvisée) - 4.48 Psychose / Texte de S. Kane, avec Akosh S. et Ryan Kernoa / 2005 (Texte / Danse / Video / Musique Live) - Alpha / 2007 (Texte / Danse / Musique live) - Beta / 2007 (Texte / Danse / Musique live) - Pour rire Pour passer le temps / 2009 (Corps et Voix) - Qu’avez-vous vu ? / Co-signée avec Manon Avram / 2012 (Danse / Texte / Images) - Quand je serai(s) grand. / 2013 (Jeunes Publics - Danse / Texte / Vidéo) - Un3Mars1996 / Co-signée avec Manon Avram / 2014 (Danse / Texte / Images).



PETITES FORMES & LECTURES : (Mêlant Danse et Musique Live selon les projets)
Écrire de Marguerite Duras / Récit - L’œil se scrute de Charles Juliet / Poésie - Ce qui s’appelle crier de Joris Lacoste / Pièce radiophonique - De l’impossibilité & Froid des limites d’Antonio Gamoneda / Poésie - Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman / Récit - L’eau Mate & Elena de Bernard Manciet / Nouvelle - Éclisse de Jacques Dupin / Récit - L’homme assis dans le couloir & Le square & La vie matérielle de Marguerite Duras - Cadavres, si on veut de Didier-Georges Gabily / Article de presse - Le testament de Vanda de Jean-Pierre Siméon / Théâtre.



CRÉATIONS LORS DE WORKSHOPS :
Le temps et la Chambre / Botho Strauss avec l’école de danse HD (2002) - Assez, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2003) - N’ayons l’air de rien, avec les étudiants de l’École Supérieure des Arts de Pau (2004) - Leçon inaugurale de Roland Barthes avec les élèves de l’école de danse HD (2004) - L’air de rien avec les jeunes musiciens du GAM au Musée des Beaux Arts de Pau (2004) - Qu’en pensez-vous ?, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2004) - Le progrès, une idée morte ?, avec les étudiants du Lycée agricole de Montardon (2005) - Ouvrons les Guillemets, avec des étudiants de l’Université de Pau (2006) - Gamma, avec les lycéens de l’option cinéma du Lycée de Vierson (2007) - Gamma, avec les étudiants de l’École Supérieure des Arts de Pau (2008)



QUELQUES COLLABORATIONS AVEC D’AUTRES ARTISTES ET ÉQUIPES :
Musiciens : Michel Doneda, Christophe Rocher, Akosh Szelevenyi, Xavier Hayet, Ghislain Jantroy, les groupes Kourgane ou Man - Arts Urbains : Stany Cambot (Échelle Inconnue / Rouen), Gabi Farage (Bruit du Frigo / Bordeaux) - Théâtre : Francis Sourbié (Cie Théâtre de Novembre / Paris), Kristian Frédéric (Cie Les arts qui bougent / Bayonne) - Danse : Manon Avram (Collectif KO.COM / Marseille)



CRÉATIONS CO-SIGNÉES AVEC RICHARD CAYRE :
Danse pour Léonor Fini, (1992) / Les Auréoles Imprécises (1993) / Ordalie par les roses (1994) / Hostia (1995) / Le bal des ardents (1996) / Tout va bien (1997) / Noces (1998) / Français, encore un effort (1999) / Antigone à la plage (1999).